mar.

28

sept.

2010

Un contre-budget juste, économe et stratège.

Il y a bien une parole et des propositions écologistes en matière budgétaire... Réunis à l'occasion d'une conférence de presse à l'Assemblée Nationale, et alors que le gouvernement s'apprête à publier son projet de loi de finances pour 2011, Eva Joly et Yannick jadot, députés européens, Eva Sas, co-animatrice du groupe Fiscalité d’Europe Ecologie, et François de Rugy, membre de la commission des Finances de l'Assemblée ont présenté leurs propositions.

>> lire la suite

Pour Yannick Jadot, député européen: « Le gouvernement reste prisonnier des slogans du candidat Sarkozy, fantasme sur la croissance et organise la pénurie de moyens dans les services publics. Son rabot uniforme sur les niches fiscales est le symbole de son absence de stratégie.

Les propositions d’Europe Ecologie montrent qu’un autre projet de loi de finances est possible. Un projet juste et écologique, à la fois économe puisqu’il réduit le déficit mais aussi stratège : à « la France des propriétaires » nous préférons « un logement décent pour tous » ; au « travailler plus pour gagner plus » nous opposons « un travail qualifié pour tous » ; au bouclier fiscal nous répondons l’investissement dans la solidarité ; au clientélisme économique et au fatalisme industriel nous opposons l'intérêt général et le soutien à une économie dynamique et créatrice d'emploi, en particulier l'économie verte»

Selon Eva Joly, députée européenne : « Le court-termisme présidentiel et son idéologie anti-impôts auront conduit à laisser filer le déficit. Un déficit irresponsable.

L'impôt peut être juste, l'impôt doit être écologique. Ce qui passe par la suppression du bouclier fiscal et plus de progressivité dans l’impôt sur le revenu. Il faut par ailleurs mettre un terme aux niches inefficaces, aux mesures anti-écologiques et intensifier la lutte contre la fraude fiscale.

Ainsi, et sans rêver de plus de croissance, nous retrouvons des marges de manœuvre budgétaires. Car nous sommes à la fois économes et stratèges, nous consacrons ces ressources pour moitié à la réduction du déficit, et pour moitié à la reconversion écologique. »

Pour Eva Sas, co-animatrice du groupe Fiscalité d’Europe Ecologie : « La justice est au cœur du projet écologiste. C’est pourquoi parmi les orientations majeures de notre projet de loi de finances figurent l’efficacité sociale des dépenses, la réduction des inégalités et l’investissement dans la solidarité.  

C’est près de 15 milliards d’euros que nous pouvons récupérer dès 2011 en revenant sur des niches socialement inefficaces, comme l’exonération sur les heures supplémentaires qui alimente le chômage. C’est 4,5 milliards d'euros de nouvelles recettes grâce à nos propositions sur l’impôt sur le revenu ou sur la taxation des revenus du patrimoine, qui permettent de lutter contre l’explosion récente des inégalités de revenu. Enfin, notre projet soutient l’investissement dans le logement social ou accompagne la mutation écologique de l’industrie et de ses salariés. »

Et François de Rugy d'enfoncer le clou : « Le gouvernement mène une politique de gribouille sur l’environnement. Un jour, la taxe carbone doit être l’abolition de la peine de mort du Président Sarkozy. Le lendemain il abandonne ce projet et réforme à la sauvette les subventions aux énergies renouvelables et aux économies d’énergie.
Dès 2011, nous pouvons combler en partie le retard de la France en matière de fiscalité écologique. Il s’agit notamment d’harmoniser les taxes sur les différentes énergies. Ce premier pas vers une véritable contribution climat énergie doit faire l’objet d’une compensation partielle sous forme de chèques verts, avec une prime pour les ménages modestes et les ruraux.
Nous devons également mettre un terme à certaines mesures anti-écologiques, comme l’exonération de taxe sur le kérosène pour les vols domestiques ou les aides aux agrocarburants, et économiser ainsi plusieurs milliards. En parallèle, nous souhaitons investir près de 6 milliards dans les économies d’énergie ou les transports en commun. »

Accédez aux propositions écologistes en cliquant sur le lien ci-dessous :

Budget : la contre-proposition d'Europe Ecologie
Un budget utile aux Français, financièrement sobre, juste dans la répartition des efforts, stratège dans ses investissements en faveur de la transformation écologique de l'économie et la création d'emplois durables, c'est possible : la preuve, avec les propositions écologistes pour la France.
EconomeStratege_CP.pdf
Document Adobe Acrobat 551.2 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    banque (mardi, 12 octobre 2010 14:17)

    Je suis tout à fait de votre opinion sur la fiscalité écologique.