Le 8ème texte du mandat sur l'immigration est aussi inutile et inefficace que les précédents

Dans la lignée du discours de Grenoble, ce projet de loi sur l’immigration (le 8è depuis 2002 !) incarne les dérives sécuritaires du gouvernement depuis l’élection de Nicolas Sarkozy. Le texte prévoit la déchéance de nationalité pour les criminels ayant été naturalisés il y a moins de 10 ans. Au-delà de l’inutilité de la mesure, cet article remet en cause l’égalité de tous les citoyens devant la loi de la République, en créant des catégories de Français en fonction desquelles le Droit pénal diffère. Le durcissement de l’arsenal législatif concernant les sans-papiers, le retour implicite de la double peine et la stigmatisation des étrangers sont autant de symboles d’une politique démagogique et en contradiction avec les valeurs qui font la grandeur de notre pays.

Écrire commentaire

Commentaires : 0