Non-cumul des mandats : et si on passait enfin à l'acte ?

Les tergiversations et déclarations d’intention de la plupart des partis politiques n’ont que trop duré. Il est temps de fixer une règle simple : un parlementaire ne doit pas être titulaire d’un mandat exécutif local (maire, adjoint au maire, président ou vice-président de collectivité). Dans un souci d’efficacité et de diversité de la représentation politique, cette interdiction de cumul permettrait de partager le pouvoir et de l’ouvrir à des couches de la population encore peu présentes au sein des assemblées locales ou nationales. L’accès aux responsabilités d’élu n’est pas l’apanage des professionnels de la politique, mais une condition essentielle du bon fonctionnement de toute société moderne et démocratique.

Écrire commentaire

Commentaires : 0