mar.

15

févr.

2011

Accessibilité des bâtiments aux handicapés : l'inacceptable recul du gouvernement et de sa majorité

L'Assemblée Nationale s'apprête, dans l'indifférence organisée par le gouvernement, à remettre en cause une disposition essentielle de la Loi Handicap du 11 février 2005.


François de Rugy et Catherine Choquet, adjointe au maire de Nantes en charge du handicap, ont vivement réagi à l'initiative déplorable du gouvernement et de sa majorité.

En prévoyant une dérogation nouvelle aux constructeurs de bâtiments neufs, qui permettrait d'échapper à l’obligation d’accessibilité pour tous, la majorité parlementaire UMP s'apprête à opérer un retour en arrière inadmissible.
François de Rugy, député écologiste de Loire-Atlantique et Catherine Choquet, adjointe au maire de Nantes en charge du handicap, ont exprimé ce matin leur "colère" et leur "détermination" à lutter contre ce recul inacceptable, "cadeau aux promoteurs, et trahison envers les handicapés"
"Je suis particulièrement choquée par cette idée ahurissante de la majorité parlementaire, indique Catherine Choquet.
Je suis ces questions dans le cadre de mon mandat d'adjointe au maire, avec quelques résultats probants, puisque Nantes vient d'être désignée comme ville la plus accessible de France par l'Association des Paralysés de France.
Je sais d'expérience que tout recul sur les exigences imposées aux bâtiments en matière d'accessibilité aux handicapés est un très mauvais signe : c'est là que tout commence.  Comment faire progresser la question pour les bâtiments à rénover ou existants, si l'on n'est pas capable de définir des règles intangibles pour les nouvelles constructions ?
C'est incohérent, c'est désolant."
Lors de la discussion du texte dans l'hémicycle, François de Rugy et ses collègues écologistes défendront un amendement de suppression de cette nouvelle disposition.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    benoitguiheneuf (lundi, 28 février 2011 17:48)

    Je rêve !!
    De quand date cette note ? Et au parlement c'est prévu quand ?