mer.

09

mars

2011

Défenseur des droits : un recul démocratique ?

Le regroupement d’autorités administratives indépendantes comme le Médiateur de la République, le Défenseur des Enfants, la HALDE et la CNDS au sein d’une nouvelle fonction appelée « Défenseur des Droits » doit être combattu. Son titulaire, dont l’indépendance et la légitimité posent problème, souffrira d’un manque de moyens et d’effectifs pour assurer les missions qui lui incombent. Le poids excessif de la charge et son extrême centralisation vont réduire ses marges de manœuvre et son influence, ce qui représente un recul démocratique majeur par rapport à la situation antérieure.

Écrire commentaire

Commentaires : 0