Parc éolien offshore des deux-îles : FDR exhorte NKM à passer des paroles aux actes

Après le vote du Conseil Général de la Vendée en faveur de la réalisation du parc éolien offshore des deux-îles, François de Rugy, député écologiste de Loire-Atlantique, interpelle la ministre de l’écologie.

>> lire la suite

Le projet vendéen « concourt aux objectifs de production énergétique renouvelable, et constitue par ailleurs un enjeu industriel considérable pour les entreprises du territoire », indique le député, qui s’en est entretenu récemment avec les porteurs de projet industriel.


François de Rugy rappelle que le projet, « pourtant défendu jusque là par les acteurs économiques, les associations, et la plupart des collectivités locales n'avait pas été retenu pour intégrer les appels d'offres que le gouvernement a annoncés ». Le Président de la République arguait alors de l'opposition exprimée par le conseil général de la Vendée. 


Le président de la république comme Nathalie Kosciusko-Morizet avaient indiqué qu'ils « seraient disposés à réétudier cette position, dans le cas où un "consensus large" serait réuni ».


« Ce consensus est désormais réalisé, note le député : le projet des deux îles est même l’un des plus consensuels des projets offshore en France ».
FDR demande donc au gouvernement de passer des paroles aux actes, et de « prendre compte la situation nouvelle créée par le vote de l’assemblée départementale vendéenne (…). Il faut intégrer sans délai supplémentaire le projet aux appels d’offre dont le gouvernement a annoncé la publication pour la fin du mois de mai. »

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    boisseau (dimanche, 05 juin 2011 15:09)

    il n'y aurait pas autant de complication pour fabriquer un EPR:à quand le bon sens et l'arrêt des magouilles dans ce pays?