mar.

24

mai

2011

Qui s'oppose encore au parc éolien offshore en Vendée?

M. François de Rugy appelle l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement sur la situation nouvelle créée par le vote récent de l'assemblée départementale vendéenne, qui s'est prononcée pour la réalisation du parc éolien offshore des deux îles. Le Président de la République, malgré un soutien large du projet par les acteurs économiques, les associations, et la plupart des collectivités locales avait considéré que l'opposition exprimée par l'ancien président du conseil général de la Vendée ne permettait pas d'en envisager la réalisation. Elle avait toutefois indiqué à plusieurs reprises qu'elle serait disposée à réétudier cette position, dans le cas où un "consensus large" serait réuni. Il est clair que c'est aujourd'hui le cas, et que plus rien de s'oppose à l'obtention du feu vert de l'État pour la mise en oeuvre d'un projet qui concourt aux objectifs de production énergétique renouvelable, et constitue par ailleurs un enjeu industriel considérable pour les entreprises du territoire. Aussi, il lui demande de faire en sorte que les appels d'offres dont la publication semble imminente intègrent un projet porté par l'ensemble des acteurs locaux, et qui est sans doute l'un des plus consensuels parmi ceux étudiés dans notre pays.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0