Médecine du travail : une réforme dangereuse

Le texte gouvernemental aggrave les pressions subies par les professionnels de santé au travail et organise une gestion patronale des services qui sont liés. L'indépendance des professionnels de santé affirmée dans le code du travail est rendue en partie inopérante : on confie ainsi aux employeurs la totalité de la prévention de la santé au travail. Les employeurs, en situation évidente de conflit d'intérêt, deviennent à la fois juge et partie, ce qui n'est pas acceptable, ni pour les salariés, ni pour les professionnels. L'actualité l'a montré : les salariés  ont besoin aujourd'hui plus que jamais, d'une protection juste et responsable. Et la prévention que permet une médecine du travail performante et indépendante constitue une source essentielle d'économies ultérieures pour l'ensemble du système de santé. Encore une fois, le gouvernement fait fausse route.

Écrire commentaire

Commentaires : 0