"Bravo, François Hollande !"

" François Hollande sera donc le candidat socialiste à l'élection présidentielle.

En prenant connaissance des résultats, ma première pensée va à celles et à ceux qui se sont mobilisés ces deux derniers dimanches, pour préparer l'alternance - des socialistes, mais aussi beaucoup d'écologistes et de citoyen-ne-s qui partagent un même objectif : en finir avec le Sarkozysme.

Je salue également les militant-e-s socialistes qui ont su organiser une consultation démocratique d'une ampleur inégalée.

Je pense enfin à François Hollande, que je connais et apprécie, et pour lequel j'avais cette semaine fait connaître ma préférence dans la compétition socialiste. J'imagine son émotion. Je sais qu'il mesure sa responsabilité.

Désormais, pour les femmes et les hommes de gauche, pour les écologistes, pour les opposants à Nicolas Sarkozy, au premier tour de l'élection présidentielle, des choix clairs seront possibles :

  • Avec François Hollande, elles et ils auront un candidat socialiste solide, qui ne fait pas semblant d'être écologiste, mais qui veut et saura rassembler.
  • Avec Eva Joly, elles et ils pourront choisir une candidate écologiste, forte dans ses convictions et innovante dans ses propositions, qui saura apporter une contribution décisive à la défaite de Sarkozy et à la définition d'un nouveau projet politique pour notre pays.

A François Hollande, mes très sincères félicitations.

A Eva Joly, mon entier et fidèle soutien. "

 

François de Rugy

 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    dav44 (dimanche, 16 octobre 2011 22:30)

    Oui les électeurs PS viennent de désigner le plus pro nucléaire et le plus pro aéroport NDDL comme représentant. Quelle cohérence à le féliciter ainsi de la part d'un écologiste?

  • #2

    François DE RUGY (dimanche, 16 octobre 2011 23:14)

    Comme je l'ai souvent dit, je préfère un candidat qui ne fait pas semblant d'être converti à l'écologie, mais qui est clair sur sa volonté de trouver des compromis pour constituer une majorité de coalition dont le socle est l'alliance PS-Europe Ecologie. Quant à la question de l'aéroport, les deux "finalistes" étaient tout autant pour.

  • #3

    dav44 (lundi, 17 octobre 2011 01:31)

    Malheureusement, F Hollande a dans le "noyau dur" de ses soutiens, JM Ayrault qui ne lachera jamais sur la question de l'aéroport et qui a une curieuse manière de faire pratiquer localement la démocratie. Les candidats comme les partis étant souvent tenus par leurs noyaux durs, je ne vois pas comment il est envisageable de faire évoluer les choses sur ce dossier précis, comme par ailleurs sur la question du nucléaire. Il faudra que d'autres candidats avec des positions anti NDDL (Mélenchon, Joly, Bayrou) fassent des scores très importants au 1er tour pour que les choses bougent. Bref il faudrait que le pluralisme s'exprime réellement pour concurrencer l'homme d'un certain système. D'ailleurs, ce n'est pas F Hollande qui fera cette 6e république dont nous avons tant besoin. La 5e république lui a tant apporté comme pour tous les élus qui l'ont soutenu, pourquoi en changer ? On est là devant un défi du courage politique, sur lequel chacun pourra se faire son opinion dans les mois de campagne à venir. Bref, F Hollande risque d'oublier qu'avant le 6 mai, il y a un 1er tour le 22 avril qui risque d'apporter son lot de surprises. Car un peu moins de 3 millions de suffrages exprimés aujourd'hui ne sont qu'une goutte d'eau par rapport à tous les électeurs à faire adhérer à un projet ambitieux et crédible.

  • #4

    Philippe Laporte (mercredi, 26 octobre 2011 19:14)

    D'après Ouest France du 25 10 2011 vous avez dit:
    " Évidemment, il n'est pas question d'accepter n'importe quoi. Mais il faut trouver le bon équilibre », nuance François de Rugy, député de Loire-Atlantique, qui refuse l'ultimatum lancé par Cécile Duflot. « Personne ne nous pardonnerait de faire capoter les chances de l'alternance. »

    Personne ne pardonnerait à EELV de manger son chapeau sur la sortie totale du nucléaire pour quelques postes de députés en Loire Atlantique comme ailleurs.