mar.

25

oct.

2011

Plan de démantèlement de Dexia : FDR exige de la transparence

Le mardi 25 octobre 2011, François de Rugy s'est exprimé, via une motion de rejet préalable, sur le démantèlement de la banque franco-belge Dexia. Outre le rappel de certains antécédents, déjà concernant Dexia, FDR a ainsi pu annoncer sa volonté de déposer, avec ses collègues écologistes, une proposition de résolution visant à créer une commission d'enquête sur le sujet.

 

>> retrouvez son intervention ici

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Mecheri (samedi, 05 novembre 2011 01:57)

    Bravo pour votre clarté, votre courage et vos capacités à mettre en perspective une déconfiture annoncée de longue date.
    Mais, plus que celà, il conviendra très bientôt de pointer du doigt les attributions d'actions gratuites, qui depuis 2005 "engraissent", plus que de raison nos "grands patrons".
    Mieux, lorsque l'on considère que sur ces attributions gratuites, ces heureux élus sont TOUJOURS gagnants, alors que sur les stock-options ils n'étaient bénéficiaires ( si je puis dire )que sur le différentiel de hausse : cours de l'action cotée - le prix d'acquisition de l'option.
    Pour illustrer ces faits, en tous points contraire au sacro saint intérêt social, qui préside notre droit des sociétés, 2 exemples :
    1- Mr Olofsson, pris en sa qualité de Directeur général, s'est vu attribué le 13 janvier 2009 : le pactole de pas moins de 100.000 actions Carrefour, et ce comme suite à sa démission de Neslé, pour rejoindre Carrefour ... lesdits titres étant définitivement acquis en janvier 2011 au cours de bourse de 91, 92 Euros; soit 9.192.000 Euros ( plus de 58 Millions de Francs !). Ce à quoi sont venus s'ajouter - entre autres - des rémunérations fixes et variables et diverses attributions d'actions dites de performance au titre des exercices sociaux 2009 et 2010. Ce genre de gageure serait d'ailleurs l'une des raisons de la démission de Mr Folz, à la fois de son mandat d'administrateur et de Président du Comité des comptes et du contrôle interne, lequel comité s'est ensuite réduit à uniquement deux seuls membres.
    Au bout du compte, au vu des faits et selon la presse, on a pu voir à quoi ce genre de dérives peut conduire, puisqu'alors que son principal concurrent qu'est le Groupe Casino a progressé aussi bien en termes de parts de marché, que de marges opérationnelles, Carrefour a défrayé la chronique, l'action ayant qu'en à elle dévissé de plus de 60 % !
    2 - S'agissant de Sanofi-aventis, son Directeur général s'est vu attribué au titre de l'exercice social 2010 ( en plus du fixe et du variable que son Conseil d'administration lui avait alloué pour la somme pour le moins confortable de 3.605.729 Euros), pas moins de 250.000 options valorisées selon les normes IFRS2 à 4, 95 Euros, alors même que leur cours de bourse s'élevait à 45,09 Euros ( 9 fois plus )! Soit au total, une rémunération de plus de 12 Millions d'euros, venant s'ajouter au 3.605.729 Euros !
    Que dire à ce genre de bévue ? Comment un homme ( et son comité exécutif ) peut-il fédérer ses troupes, lorsqu'il s'approprie en moins d'une année l'équivalent de 10 lotos ? Comment ses dirigeants peuvent-il conduire une stratégie à moyen terme, quand il leur faudrait 10 vies pour dépenser les sommes dont ils s'accaparent ? Et que dire quant à la notoriété et le prestige des Groupes, dont ils ont la charge ?
    Et, enfin quel gâchis qu'en à l'image des petits entrepreneurs qui se battent au quotidien, ayant parfois investis toutes leurs économies et qui font la force de notre pays ?
    En conclusion, bon nombre d'entre nous estiment que c'est bien sur ce genre de dérives qu'il faut légiférer et pas seulement au niveau des sociétés à capitaux publics ...
    Enfin, et pour être tout à fait complet, il convient de préciser que le seul français à avoir été à la tête d'un Groupe International est Mr Ceausescu chez UNILEVER.
    Donc, pas encore trop de risques que nos très chers élites monnayent leurs talents dans d'autres contrées ...
    à Méditer.
    Poursuivez votre combat et Courage !