jeu.

09

févr.

2012

Alcatel Orvault : le député solidaire des salariés mobilisés

Comme il a eu l'occasion de le faire à de nombreuses reprises depuis 2007, François de Rugy a interpellé les responsables du groupe Alcatel-Lucent France, afin qu'ils apportent des éclaircissements et des assurances aux salariés de l'établissement d'Orvault, qui manifestent ce vendredi 10 février 2012.

 

>> lire la suite

 

Après l'annonce d'une réduction d'effectifs au plan européen, et le gel des salaires pour 2012, les collaborateurs de l'entreprise attendaient l'annonce de nouvelles charges de travail pour leur établissement : les engagements pris, selon lesquels il n'y aura pas de licenciements, ne peuvent en effet être crédibles qu'à la condition d'un transfert d'activités nouvelles, qui permettront de compenser celles qui sont délocalisées ou abandonnées.

 

Or, le récent Comité d'Entreprise ne leur a apporté aucune assurance sur ce point essentiel.

 

" Les salariés du site d'Orvault n'ont compté, au cours des dernières années, ni leurs efforts d'adaptation aux stratégies successives du groupe, ni leur engagement au service de leur entreprise, indique François de Rugy.

 

Ce cas malheureusement trop commun d'absence d'information sonne comme une absence de considération envers les salariés.

 

Cette situation illustre la nécessité de voir adoptée, au lendemain des prochaines échéances électorales, une loi qui garantira enfin aux représentants des salariés une présence aux conseils d'administration de leur entreprise.

 

La démocratie sociale n'a de sens que si les décisions stratégiques, et leurs conséquences organisationnelles et sociales sont discutées et partagées par tous les acteurs des entreprises."

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0