Réunification de la Bretagne

Monsieur Nicolas C. m'a interrogé par mèl sur la rattachement de la Loire Atlantique à la Bretagne dans la prespective de la réforme territoriale annoncée par le Premier ministre. Voici la réponse que je lui ai adressée : 

Monsieur C.,

 

J’ai bien reçu votre mèl du 19 avril 2014 - qui a retenu toute mon attention - et souhaite par le présent courrier vous répondre avec le plus de précisions possible.

 

Comme vous le savez, je suis favorable aux mesures de simplification administrative et notamment au redécoupage des régions et à l’élargissement de leurs compétences. S’agissant de la question du retour de la Loire Atlantique dans la région Bretagne, c’est effectivement une proposition que je porte, avec plusieurs élus. Je l’avais d’ailleurs traduite dans un amendement cosigné avec le député Marc Le Fur dans le cadre du projet de loi dit « des référendum d’initiative partagée ».

 

S’agissant de votre inquiétude relative à l’égalité des investissements de chaque région dans le cadre d’une fusion, j’attire votre attention sur le fait qu’une réunification donne lieu à la création d’une « commission de répartition des charges » dont la mission est précisément d’évaluer les investissements de chacun. Par ailleurs, il est incontestable que les investissements réalisés dans une partie d’un territoire bénéficient systématiquement aux autres parties de ce même territoire et que la réunification de la Bretagne ne changera rien à l’accès des sarthois ou des vendéens à la Loire Atlantique.

 

La création de la Bretagne à cinq départements est une demande historique, revendiquée par une large partie de la population, à laquelle les élus nationaux et locaux ne sauraient rester sourds plus longtemps.

 

Espérant avoir répondu à vos interrogations, je vous prie d’agréer l’expression de mes salutations distinguées,

 

François de Rugy

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Chartier (mercredi, 22 février 2017 20:00)

    Rien d'historique là-dedans : la Loire Atlantique n'a jamais fait partie de la Bretagne, elle a été créée (sous le nom de Loire-Inférieure) avec 82 autres départements français en 1790 en même temps que les anciennes provinces royales (dont la Bretagne) étaient supprimées.
    Pétain a créé des régions en 1941 (dans une tentative de "démontage" des acquis de la Révolution), c'est à cette occasion que la Bretagne est apparue en tant qu'entité administrative et la Loire Inférieure (future Loire Atlantique) n'en faisait pas partie.
    Par contre si on veut faire référence à l'histoire il faut dire à quelle époque on fait référence : avant l'arrivée de bretons au 5e siècle la Bretagne n'existait pas, ensuite ses frontières ont changé : à certaines époques Mayenne ou Avranches en ont fait partie, faudrait-il découper les départements de la Manche et de la Mayenne pour recréer une pseudo Bretagne historique comme vous proposiez de le faire avec l'ex région Pays de la Loire (au passage qui des nantais ou des rennais auraient hébergé la "capitale" régionale? et donc qui aurait été amère de l'avoir perdue?).
    Comme vous le dites si bien : en cas d'intégration de la Loire Atlantique à la Bretagne les sarthois pourront continuer à venir à Nantes (c'est bien le moins à moins de revenir aux ausweis et à Pétain), mais je vous rassure : l'intégration n'a pas eu lieu et les habitants de Loire Atlantique peuvent se rendre en Bretagne autant qu'ils le souhaitent et sans l'autorisation de personne.
    PC

  • #2

    salmon (mardi, 27 juin 2017 18:39)

    décidément vous avez une drôle de manière de contourner quelque chose d'incontournable ,la loire inférieure faisait partie de la Bretagne en tant que province jusqu''en 1941 ,vous remontez au 5 ème siècle!!! diantre bigre .Vous ne maitrisez pas les siècles ,donc l'histoire .Nos livres d'histoire en témoignent à moins que vous ne soyez un "révisionniste"

  • #3

    Chartier (vendredi, 22 septembre 2017 10:57)

    @Salmon:
    Si je vous lis bien, la province Bretagne existait en 1941. Faut-il vous rappeler un simple fait historique : les provinces ont été supprimées sous la révolution française, en 1790.
    Reprenons donc la chronologie des faits :
    Avant 1790 , la France était constituée de provinces (dont la Bretagne), les départements n'existaient pas (donc la Loire Inférieure future Loire Atlantique n'existait pas non plus).
    En 1790, les provinces sont supprimées (dont la Bretagne) et 83 départements sont créés (dont la Loire Inférieure future Loire Atlantique)
    En 1941, Pétain crée les régions (dont la région Bretagne) et la Loire Inférieure (future Loire Atlantique) n'en fait pas partie
    En 2015, la réforme territoriale modifie la géographie régionale mais la Bretagne n'est pas touchée (Le Drian aurait voulu la Loire-Atlantique ou rien, ce fut rien).
    Donc de 2 choses l'une :
    Soit vous remettez en cause la chronologie historique ci-dessus, soit à partir d'elle vous me citez ne serait-ce qu'un jour où la Loire Atlantique (ou Loire Inférieure) a fait partie de la province ou de la région Bretagne.
    Pour le reste, revoyez également vos livres d'histoire sur l'arrivée des bretons et sur les contours de la province Bretagne au cours des siècles (et jusqu'en 1790, après la province n'existait plus) et dites-nous quel contour est historique selon vous et pourquoi, et quel(s) contour(s) ne le sont pas et pourquoi.
    Pour ce qui est du révisionnisme, il fait référence à une autre époque, époque à laquelle les nationalistes/autonomistes bretons ont été actifs et pas du bon côté.

  • #4

    Robert (jeudi, 05 octobre 2017 23:37)

    @Chartier
    Le territoire de la Loire Atlantique fait partie de la Bretagne "entité géographique" et c'est assez facile à démontrer.
    Le 44 a été détaché de la Bretagne par un fonctionnaire de Vichy en 1941 pour des questions de logistique et non pour des raisons politiques. Angers était alors la capitale de Pays de Loire. Ce qui est par contre politique, c'est que cette région artificielle des Pays de Loire ait perduré. Il est normal que le pouvoir politique "répare" les erreurs c'est pourquoi il est honnête de proposer le rattachement du 44 à la Bretagne.

    Avant 1941, la Loire inférieure faisait partie de l'entité Bretagne, je dis entité car vous semblez à cheval sur les termes province, région, département. Tout ceci n'est qu'un cadre défini par un pouvoir centralisateur présent aussi bien sous l'ancien régime que sous la République. Ce qui compte in fine c'est ce que les gens ressentent, et il a fallu que la Bretagne soit bien ancrée dans le coeur des habitants de la Loire Atlantique, pour que cette appartenance reste malgré un matraquage marketing de la région PDL depuis des décennies.
    Fort heureusement la toponymie de notre département vient rappeler d'où nous venons : Ainsi tout comme en Ille et Vilaine, le 44 compte un certain nombre de villes et villages qui affichent clairement leur appartenance : Chartres de Bretagne 35, La Guerche de Bretagne 35, le Theil de Bretagne 35, la Meilleraye de Bretagne 44, Montoir de Bretagne 44, le Temple de Bretagne 44, Vigneux de Bretagne 44, Fay de Bretagne 44,, Ste Reine de Bretagne 44... En allant un peu plus vers l'ouest, les noms sont bretons Guémené Penfao, Guenrouët, St Malo de Guersac mais aussi Penhoët( St Nazaire), le Pouliguen, le Croisic/ar Groisic, Guérande/Gwenrann, Mesquer/Mesker...
    C'est encore plus saisissant lorsque l'on regarde les blasons des villes de Loire Atlantique ou l'Hermine est très souvent présente. Quant au drapeau de Nantes, il possède toujours une croix noire, référence à l' ancien drapeau de la Bretagne ( Kroas du : 3ème croisade 1188?), tout comme l'ancien drapeau de Rennes.

    Concernant l'histoire de la Bretagne, un des ouvrages les plus complets est celui de Dom Lobineau (1707). Je ne peux que vous conseiller sa lecture, et aussi celui de 2nd tome ou toutes les preuves et actes cités en tome 1 sont consignées (dont une bonne part en latin).
    S'agissant les contours de la Bretagne, il est clair qu'il s'agit des 5 départements héritiers de la province Bretagne disparue en 1790 . Personne en Bretagne ne songe à revendiquer une partie de la Normandie ( à part le Mont St Michel qui est du mauvais coté du Couesnon ;-) ), pas plus qu'une partie de la Mayenne ou de la Vendée... Restons sérieux! Il n'est pas question de se fâcher avec nos amis vendéens qui ont une identité forte et un département suffisamment dynamique pour avoir un solde migratoire avec la Loire Atlantique en leur faveur!

    Quant à votre référence aux autonomistes bretons qui étaient du mauvais coté, il s'agit de la milice Perrot ( Bezenn Perrot) qui était composé de 60 à 80 bretons( Bretonische Waffenverband der S.S. ) Le nom allemand suffit à comprendre de quoi il retourne (Torture, fusillade). La milice française bien plus nombreuse n'était pas mieux et que dire des LVF.
    C'est pourtant cette milice bretonne qui a été mise maintes fois en exergue par des partis extrêmistes et ultra jacobins pour dénigrer les militants bretons de l'après guerre. C'est oublier un peu vite que la Bretagne a fourni nombre de maquisards , 3000 à St Marcel ou encore 280 à 350 à Saffré pour ne citer que ceux là, et que 2 villes sur les 5 villes compagnons de la libération sont bretonnes ( Nantes et Ile de Sein)! De ce coté là, la Bretagne n'a à recevoir de leçons de personne!

    A Galon / Cordialement