Réunification de la Bretagne

Monsieur Nicolas C. m'a interrogé par mèl sur la rattachement de la Loire Atlantique à la Bretagne dans la prespective de la réforme territoriale annoncée par le Premier ministre. Voici la réponse que je lui ai adressée : 

Monsieur C.,

 

J’ai bien reçu votre mèl du 19 avril 2014 - qui a retenu toute mon attention - et souhaite par le présent courrier vous répondre avec le plus de précisions possible.

 

Comme vous le savez, je suis favorable aux mesures de simplification administrative et notamment au redécoupage des régions et à l’élargissement de leurs compétences. S’agissant de la question du retour de la Loire Atlantique dans la région Bretagne, c’est effectivement une proposition que je porte, avec plusieurs élus. Je l’avais d’ailleurs traduite dans un amendement cosigné avec le député Marc Le Fur dans le cadre du projet de loi dit « des référendum d’initiative partagée ».

 

S’agissant de votre inquiétude relative à l’égalité des investissements de chaque région dans le cadre d’une fusion, j’attire votre attention sur le fait qu’une réunification donne lieu à la création d’une « commission de répartition des charges » dont la mission est précisément d’évaluer les investissements de chacun. Par ailleurs, il est incontestable que les investissements réalisés dans une partie d’un territoire bénéficient systématiquement aux autres parties de ce même territoire et que la réunification de la Bretagne ne changera rien à l’accès des sarthois ou des vendéens à la Loire Atlantique.

 

La création de la Bretagne à cinq départements est une demande historique, revendiquée par une large partie de la population, à laquelle les élus nationaux et locaux ne sauraient rester sourds plus longtemps.

 

Espérant avoir répondu à vos interrogations, je vous prie d’agréer l’expression de mes salutations distinguées,

 

François de Rugy

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Chartier (mercredi, 22 février 2017 20:00)

    Rien d'historique là-dedans : la Loire Atlantique n'a jamais fait partie de la Bretagne, elle a été créée (sous le nom de Loire-Inférieure) avec 82 autres départements français en 1790 en même temps que les anciennes provinces royales (dont la Bretagne) étaient supprimées.
    Pétain a créé des régions en 1941 (dans une tentative de "démontage" des acquis de la Révolution), c'est à cette occasion que la Bretagne est apparue en tant qu'entité administrative et la Loire Inférieure (future Loire Atlantique) n'en faisait pas partie.
    Par contre si on veut faire référence à l'histoire il faut dire à quelle époque on fait référence : avant l'arrivée de bretons au 5e siècle la Bretagne n'existait pas, ensuite ses frontières ont changé : à certaines époques Mayenne ou Avranches en ont fait partie, faudrait-il découper les départements de la Manche et de la Mayenne pour recréer une pseudo Bretagne historique comme vous proposiez de le faire avec l'ex région Pays de la Loire (au passage qui des nantais ou des rennais auraient hébergé la "capitale" régionale? et donc qui aurait été amère de l'avoir perdue?).
    Comme vous le dites si bien : en cas d'intégration de la Loire Atlantique à la Bretagne les sarthois pourront continuer à venir à Nantes (c'est bien le moins à moins de revenir aux ausweis et à Pétain), mais je vous rassure : l'intégration n'a pas eu lieu et les habitants de Loire Atlantique peuvent se rendre en Bretagne autant qu'ils le souhaitent et sans l'autorisation de personne.
    PC