Accès aux berges de l’Erdre : un droit désormais inscrit clairement dans la Loi

Hier, lors de l'examen du projet de loi sur la transition énergétique, l’Assemblée nationale a adopté l’amendement dit de la « servitude de marchepied ».

Cette modification législative offre enfin une base juridique claire et stable à toutes les associations du cadre de vie et aux citoyens qui, depuis des années, militent pour que les berges de la « plus belle rivière de France » soient accessibles à tous.

Ce vote des députés devrait être l'épilogue d'un combat associatif et citoyen mené depuis plusieurs décennies.

Pour assurer l’accès de tous aux berges des rivières, et singulièrement de l’Erdre, les députés Michel Ménard et François de Rugy avaient déposé deux amendements identiques à la loi de transition énergétique.

« Cette décision est une excellente nouvelle. Il convient désormais que les propriétaires concernés se mettent en conformité avec la loi. Dans l'attente de la promulgation de la loi puis de la publication des décrets d'application, le Préfet et les collectivités locales pourront discuter avec toutes les parties de la mise en œuvre, estime François de Rugy. La loi est désormais claire : l’accès à l’Erdre sera garanti à tous. »