Le BTP au coeur de la reprise économique

Pour la reprise économique indispensable, le secteur du Bâtiment et des Travaux publics représente un enjeu particulier : secteur vital de l’économie du pays, avec plus d’un million et demi d’actifs et 5% de la richesse nationale, le BTP a subi de plein fouet le confinement.

Même si certains chantiers ont pu être maintenus, grâce à un des premiers protocoles sanitaires élaborés par le ministère du Travail en lien avec les professionnels, la baisse d’activité a été vertigineuse : rupture de la chaine des autorisations administratives de chantier, prudence des clients, difficultés de transport des salariés ont contribué à l’arrêt de nombreux projets.

C’est dire que dès le 11 mai les responsables des entreprises ont mis les bouchées double pour reprendre leur activité, dans le respect des contraintes sanitaires.

Resté en lien avec les représentants du secteur pendant le confinement, François de Rugy a tenu, dès l’activité reprise, à aller à la rencontre des acteurs du bâtiment comme l’entreprise FABATIM, dont il a pu visiter un chantier à Nantes.

Le secteur sera d’autant plus fortement au cœur de la reprise économique que de nombreux enjeux à relever intègreront ses compétences, juge le député. La question de la rénovation thermique des bâtiments, notamment, placée au rang de priorité nationale, constitue un levier essentiel pour redonner des couleurs à des activités durement touchées par la crise sanitaire.