Faire face à la crise et relancer l’économie

Les députés ont adopté par un vote solennel la première partie du projet de loi finances pour 2021.

Dans un contexte de crise sanitaire et économique sans précédent, le projet de loi finances 2021 est surtout un budget de relance, centré autour d’un plan d’investissement massif de 100 milliards d’euros, dont 42 milliards d’ici à la fin 2021.

Ce projet de loi pose comme objectifs stratégiques la transition écologique (un tiers des fonds), la compétitivité des entreprises et l’indépendance de l’appareil productif (un autre tiers) et la cohésion sociale et territoriale (pour le dernier tiers).

La crise économique de 2008 avait marqué la fin de l’ambition du Grenelle de l’environnement. Le président d’alors déclarait que « l’environnement, ça commence à bien faire ». Depuis, nous avons appris, et la conviction que l’investissement dans la transition écologique est un facteur de développement économique s’est imposée : c’est une dimension essentielle de ce budget de combat.

Ce projet de budget entérine également les annonces du Gouvernement: repas au CROUS à 1€ pour les étudiants boursiers, baisse des impôts de production de 10Mds€ pour protéger 300.000 emplois, poursuite de l’augmentation de la prime d’activité, pérennisation du chômage partiel de longue durée, protection du crédit d’impôt pour le spectacle vivant, poursuite de la suppression de la taxe d’habitation, conditionnalité des aides de l’Etat sur l’écologie, la parité et la gouvernement des entreprises, rénovation énergétique des bâtiments publics, financement du plan vélo, ou encore 500€ pour le forfait mobilité (au lieu de 400€).