lun

31

mai

2010

Antennes-relais : opérateurs et parents d’élèves de l’école Charles Lebourg ne sont pas sur la même longueur d’ondes.

François de Rugy s’est rendu vendredi matin à l’école Charles-Lebourg pour venir écouter les parents d’élèves qui combattent contre l’implantation d’antennes-relais autour de l’école. Il y en a déjà 8, il y en aura bientôt une neuvième. Bien trop, au goût des parents.

>> Lire la suite de l’article.

4,46V/m, voici le chiffre à retenir. Il s’agit du niveau des ondes électromagnétiques enregistrées à l’intérieur des classes de l’école Charles-Lebourg, niveau bien en deçà des valeurs autorisées par le gouvernement, mais le double du taux préconisé par la Charte de la ville de Nantes, texte sur lequel s’appuient les parents d’élèves pour se faire entendre auprès des opérateurs, sans succès pour le moment.

Ils dénoncent l’implantation de huit antennes-relais autour de l’école, dont six antennes dans un périmètre de 50m. Encore une fois, contre la charte qui précise que l’implantation doit se faire à plus de 100m de sites dits sensibles (écoles, crèches, maisons de retraite, hôpitaux).

Pour François de Rugy, une table ronde entre opérateurs et les élus est nécessaire pour aménager au mieux la répartition des antennes-relais sur le territoire nantais. “Il ne s’agit pas d’arrêter d’utiliser les téléphones portables, bien au contraire. Mais le principe de précaution doit s’appliquer dans les termes régis par la Charte mise en place par la Mairie.

En attendant, les parents d’élèves ont prévenu que d’autres manifestations suivraient.

écrire commentaire

Commentaires: 0

  • loading