ven

08

jan

2010

Débat sur l’identité nationale en Loire-Atlantique : quand l’Etat se moque du peuple …et de ses représentants !

Aujourd’hui, la préfecture de Loire-Atlantique organise un débat sur l’identité nationale accessible …sur invitations ! Les parlementaires du département ont découvert cette opération …par voie de presse !

Cette dernière initiative des services préfectoraux, qui agissent sans aucun doute sur consignes ministérielles, est l’illustration du caractère purement artificiel de la pseudo-consultation en cours et confirme a dérive délétère d’une opération de communication de moins en moins maîtrisée. Alors que les moyens de l’Etat sont comptés, il est particulièrement choquant que des agents publics soient occupés à organiser ce type d’opérations inutiles.

Question écrite au ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire
M. François de Rugy interroge M. le ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire sur les conditions pour le moins contestables de l’organisation du débat sur l’identité nationale en régions.
Ainsi, en Loire-Atlantique, la préfecture a-t-elle organisé le 8 janvier, en catimini et sans annonce publique, y compris sur le site internet dédié à cette opération, un débat dit “public” accessible …sur invitations !
Les services préfectoraux, interrogés sur cette incongruité, indiquent que ce mode d’organisation du débat est destiné à “éviter tout dérapage dans les prises de position de participants potentiellement incontrôlables”.
Bien que parlementaire du département, il n’a eu connaissance de cette réunion que par un article de la presse locale, et n’a été destinataire d’aucune information de la part des services de l’Etat.
Il souhaite savoir si le ministre considère normal que les élus de la République soient tenus dans l’ignorance de ce type de manifestations organisées dans leur département, et lui demande quand il mettra fin à ce simulacre de consultation démocratique, comme le lui demandent de plus en plus de citoyens, qui souhaiteraient voir les ressources et moyens de l’Etat mobilisés sur des projets autrement plus utiles à notre société.

écrire commentaire

Commentaires: 0

  • loading