lun

04

jan

2010

L’équation Chatel : cherchez l’erreur !

Luc Chatel a beau insister sur le renforcement programmé des horaires d’enseignement de l’histoire géographie en 1ère pour justifier leur suppression en terminale, le ministre ne peut cacher que son équation est bancale : les 4 heures de 1ère prévus par la réforme ne compenseront pas les 2 heures 30 actuellement dispensés sur les deux années.

A qui fera-t-on croire que 2 fois 2.5 égale 4 ?

Dans une question écrite adressée au ministre de l’éducation nationale, FDR s’élève contre les nouveaux horaires d’enseignement prévus par sa réforme du lycée. Relayant ainsi l’inquiétude légitime née chez les enseignants, les chercheurs, mais également les lycéens et leurs parents, il rappelle que la finalité de l’éducation est également de former des citoyens.
“La spécialisation accélérée des matières par section, en terminale, risque de priver les jeunes d’enseignements indispensables à l’exercice de leur futur rôle de citoyens.
Ainsi, les Sciences et Vie de la Terre, qui permettent de maîtriser des concepts essentiels à la compréhension des enjeux environnementaux, et qui ouvrent la voie à des domaines d’emplois aujourd’hui en forte expansion, mais également l’histoire-géographie, si importante pour l’ouverture aux questions géopolitiques, semblent faire les frais des arbitrages gouvernementaux.
FDRl demande au ministre s’il est “prêt à s’engager à maintenir les horaires d’enseignements pour des matières aussi fondamentales du point de vue de la formation de l’esprit critique et de la culture nécessaires à l’exercice de la citoyenneté.”

écrire commentaire

Commentaires: 0

  • loading