mar.

22

juin

2010

Normes sanitaires : La spécificité des AMAP doit être préservée.

François de Rugy a interpellé le Gouvernement aujourd'hui sur les normes sanitaires applicables aux locaux des AMAP (Associations pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne). Favorisant l'agriculture paysanne et les cycles courts de distribution, les AMAPs sont de plus en plus assimilées à des points de vente collectifs dont les normes sanitaires sont très contraignantes pour ces petites associations se réunissant de façon ponctuelle dans des locaux bien souvent prêtés par les communes.

>> Voir l'intervention de François de Rugy et la réponse du Gouvernement.

Question orale sans débat de François de Rugy - 22 juin 2010 :

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Dominique DELAUNAY (mardi, 22 juin 2010 15:57)

    MERCI

  • #2

    Matthieu MENGUY (mardi, 22 juin 2010 16:06)

    Merci d'avoir porter la voix des AMAP jusque dans les plus hautes sphères, mais concrètement, ça donne quoi toutes ces législations ? Que dois-je dire à l'aimable bistrotière qui nous accueille ?

  • #3

    Manuella (mardi, 22 juin 2010 21:37)

    Merci pour cette intervention.

    Avec cette règlementation, qui va accepter d'accueillir une amap dans ses locaux ?

  • #4

    Cécile (mardi, 22 juin 2010 22:40)

    Merci pour votre intervention. Comment des telles réglementations pourraient s'appliquer en effet dans un système associatif? "Une amapienne" nantaise convaincue des bienfaits de ce système qui ne plait pas à tous...

  • #5

    Valérie (vendredi, 25 juin 2010 20:05)

    Bien pour l'intervention, mais quelle tristesse de voir l'hémicycle vide ! comment peut-on encore payer des députés alors qu'ils sont absents ? Quel courage de parler face à personne... Franchement, dans quelle époque vit-on ? Ils viennent nous embêter dans nos amap lieu de solidarité et confiance...