LES DERNIÈRES INTERVENTIONS MÉDIAS

mer.

26

juil.

2017

Invité sur LCI, François de RUGY répond aux questions d’Adrien GINDRE

François de RUGY revient sur les débats au Palais Bourbon, sur le verrou de Bercy, les APL ou encore sur le casier judiciaire vierge pour les élus.

Lire la suite

lun.

03

juil.

2017

Invité sur RTL, François de RUGY répond aux questions d'Elizabeth Martichoux

« Comme il s’y était engagé, Emmanuel Macron fait son 1er discours aux Français face aux parlementaires réunis en congrès. Chacun est dans son rôle : le Président de la République fixe le cap, les grandes orientations du quinquennat, le Premier ministre va donner sa feuille de route, les moyens que l’on met en œuvre (politique économique, fiscale, budgétaire) et l’Assemblée nationale va débattre avant de décider. » Retrouvez le REPLAY et la suite de cette interview en cliquant sur l'image >

Lire la suite

mer.

28

juin

2017

François de RUGY invité de Questions d'infos sur LCP

François de RUGY répond aux questions de Frédéric Haziza, Yaël GOOSZ de France Info, Françoise FRESSOZ du Monde et Frédéric Dumoulin de l'AFP

Lire la suite

LES 6 DERNIERS ARTICLES DU BLOG PARLEMENTAIRE

mar.

25

juil.

2017

François de RUGY parle de l'exposition "D'une nature à l'autre" du peintre Alain THOMAS au centre Maubreuil de Carquefou

Lire la suite

ven.

24

mars

2017

16  mars 2017, une journée de visites de 2 entreprises industrielles à Concarneau et Douarnenez

Visite des Chantiers PIRIOU à Concarneau

Le 16 mars, je me suis rendu à Concarneau, dans le Finistère, où j'ai eu la chance de visiter un des sites des chantiers PIRIOU, entreprise spécialiste de la conception, de la construction et de la réparation navale pour des navires de taille moyenne (jusqu'à 120 mètres). Je connaissais cette entreprise de nom et de réputation, tant pour ses bateaux de pêche que pour ses bateaux à passagers (notamment pour l'île d'Ouessant!) mais aussi plus récemment pour ses réalisations militaires. J'ai contacté son PDG, Pascal Piriou, après avoir reçu comme carte de vœux un superbe livre retraçant les 50 ans d'existence et de réalisations de ces chantiers navals bretons. Je remercie Pascal Piriou d'avoir répondu rapidement à cette proposition de rencontre et d'avoir passé du temps pour me présenter les activités de son entreprise industrielle de taille intermédiaire.

Pascal PIRIOU m'a fait part de l'histoire des chantiers créés en 1965 et qui ont su évoluer, en alliant tradition du métier et diversification sectorielle. Auparavant spécialisés dans le domaine de la pêche artisanale et semi-industrielle, les dirigeants ont su réagir face à la crise de ce secteur pour recentrer leur travail dans les domaines du remorquage, du transport de passagers et de marchandises, de l'offshore pétrolier, du dragage ou encore de l'action de l'État en mer (marine nationale, surveillance côtière, recherche scientifique, lutte antipollution,…). En effet, l'avenir du groupe se dessine notamment à travers la commande publique. Les chantiers concarnois ont remporté plusieurs appels d'offres pour le ministère de la Défense. L'administration des Terres australes et antarctiques françaises a même commandé à PIRIOU son premier navire brise-glace polaire, l'Astrobale, actuellement en cours de construction.

Le dirigeant du groupe m'a également expliqué comment, sans jamais délocaliser, le groupe PIRIOU avait été amené à créer des sites au Nigeria, en Pologne, au Vietnam et en Algérie où il propose ses services aux armateurs publics et privés, civils et militaires.

J'ai ensuite eu la chance de visiter l'aire de construction et de réparation du chantier où j'ai pu toucher du doigt au sens propre et au sens figuré le savoir-faire et l'ampleur des constructions en cours : expérience toujours particulière de voir ces bateaux prendre forme à partir de plaques de tôle et de se retrouver sous la coque d'un bateau de plus de 70 mètres de long !

 

 

Lire la suite

lun.

13

mars

2017

Création de l’Instance nationale du Supportérisme : enfin un dialogue possible entre tous les acteurs du sport

Mercredi 8 mars, Thierry Braillard, Secrétaire d’État aux Sports, a installé l’Instance nationale du Supportérisme.

Issue d’amendements que j’ai défendus dans la loi du 10 mai 2016 après de fructueuses discussions avec les représentants des supporters, notamment du FC Nantes, et le Ministre, cette instance vient combler une lacune en instaurant un dialogue entre les fédérations sportives et les supporters.

Je me félicite de cette concrétisation d’une revendication légitime et ancienne, notamment formulée par l’Association « À la Nantaise » avec qui je travaille depuis plusieurs années sur ce sujet.

 

Thierry Braillard a souhaité que je représente l’ensemble des députés au sein de l’Instance créée qui regroupe déjà les clubs de supporters de plusieurs sports collectifs (rugby, handball, basketball,…). J’y prendrai toute ma part pour avancer de manière constructive afin que le sport reste une fête, et avec l’ambition de donner toute sa place au « douzième homme » comme on le dit pour le football, sans qui le sport - amateur comme professionnel - n’aurait pas la même saveur.

Lire la suite

mar.

17

janv.

2017

Réserve parlementaire 2017, 2016, 2015, 2014 et 2013 : les projets associatifs accompagnés par François de RUGY

Comme chaque année, FDR publie la liste des bénéficiaires de la réserve parlementaire dont il assure l'attribution.

Les écologistes avaient depuis longtemps dénoncé l’inéquité et l’opacité qui prévalaient pour cette réserve parlementaire, qui est un ensemble de subventions inscrites au budget de l’Etat dont chaque élu « flèche » individuellement l’attribution – subventions soumises par ailleurs au même contrôle de légalité que toutes les subventions d’État. Depuis l’alternance de 2012 et la réforme initiée par Claude BARTOLONE, le Président de l’Assemblée, des améliorations significatives sont intervenues.

Lire la suite

lun.

09

janv.

2017

Allègement de  la CSG pour les retraités modestes : les premiers résultats

Lire la suite

jeu.

27

oct.

2016

PROJET D'AÉROPORT DE NOTRE-DAME-DES-LANDES : ET MAINTENANT ?

Lire la suite