lun.

01

sept.

2014

Pour un encadrement des loyers à Nantes : FDR saisit Johanna Rolland

Le premier ministre a annoncé vendredi que l’encadrement des hausses de loyers dans les zones tendues, disposition de la loi ALUR serait limité à Paris.

Depuis, les maires de Lille et de Grenoble ont fait savoir leur souhait de voir cet engagement du Président de la République mis en oeuvre dans leurs agglomérations, et Manuel Valls a indiqué qu’il était favorable à des initiatives locales.

François de Rugy demande aujourd’hui à Johanna Rolland, maire de Nantes, et présidente de la communauté urbaine d’intervenir à son tour pour que le territoire de la métropole nantaise bénéficie de cette mesure.

Madame la Maire,

Madame la Présidente,

Comme vous le savez, en mars dernier a été promulguée la loi Accès au Logement et Urbanisme Rénové (ALUR), après avoir été votée à une large majorité à l’Assemblée nationale. Parmi de très nombreuses dispositions (plus de 80 articles), était créé un encadrement des loyers.

Le gouvernement vient d’annoncer que l’application de cette disposition était suspendue en dehors du territoire de la Ville de Paris. Avec beaucoup d’autres parlementaires qui ont participé à la longue procédure législative qui a abouti à l’adoption de la loi ALUR, je regrette cette décision. Cette mesure, qui faisait partie des engagements pris par le Président de la République devant les Français avant l’élection présidentielle de 2012, est très attendue par de nombreux locataires.

A Nantes, comme dans beaucoup de grandes agglomérations, les prix de l’immobilier ont augmenté de façon totalement disproportionnée depuis plus de dix ans. Cela est répercuté sur les loyers et crée un mécanisme de hausse du coût du logement, sans commune mesure avec la hausse du coût de la vie ou des revenus en général.

C’est une des raisons qui rend l’accès au logement difficile pour beaucoup de nos concitoyen-ne-s dans les grandes villes. Cela les amène à venir allonger les listes d’attente de logements sociaux.

A la suite des premières réactions à l’annonce du gouvernement, le Premier ministre s’est engagé à faire appliquer l’encadrement des loyers dans toutes les villes pour lesquelles les maires seraient demandeurs. C’est pourquoi, je souhaite que vous preniez position en ce sens en tant que Maire de Nantes et Présidente de Nantes métropole.

Cela serait d’autant plus logique que Nantes avait été sélectionnée par le ministère du Logement comme ville pilote pour mettre en place un observatoire du logement à même de fournir des données fiables sur le niveau des loyers pratiqués par les bailleurs privés de l’agglomération nantaise.

Convaincu que nous pouvons agir ensemble dans le sens d’une démarche pragmatique au bénéfice des locataires mais aussi des propriétaires qui disposeront ainsi de références claires quant au niveau acceptable des loyers, je vous prie de croire, Madame la Maire, Madame la Présidente, en l’expression de toute ma considération.


écrire commentaire

Commentaires: 0

  • loading