Dégradation financière de la France : "Quand un Président échoue, il faut changer de Président"

Les gesticulations présidentielles sur la scène européenne n'y auront donc rien changé : le creusement des déficits et l'explosion de la dette enregistrés depuis 2007 dans notre pays conduisent aujourd'hui à la perte du triple A français.

La dégradation de la note financière française était inéluctable, compte tenu des résultats de la politique gouvernementale.

>> lire la suite

La politique de l'emploi, le soutien à un développement économique durable, le pouvoir d'achat des classes moyennes et la solidarité envers les plus démunis ont été sacrifiés, au cours de ces derniers mois, à l'espoir vain de s'assurer la bienveillance des agences de notation. 

Au bout du compte, la France se retrouve confrontée à la fois à l'explosion du chômage, à l'accentuation des inégalités, au désordre fiscal et désormais à la dégradation de sa note financière.

Au soir de ce désaveu cinglant pour la politique de Nicolas Sarkozy, les perspectives économiques s'assombrissent un peu plus encore, et le risque est grand de voir s'accroître à la fois les difficultés d'accès au marché monétaire et la dette qui pèse sur notre pays.

La leçon de ce nouvel épisode de la faillite d'un gouvernement à bout de souffle est maintenant claire : quand une politique fait fausse route, il faut changer de politique ; quand un Président échoue, il faut changer de Président.  

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0